Les pailles : le déchet plastique du 20ème siècle

Chiffres clé des pailles en plastiques

Avant d’acheter une paille en plastique, il faut prendre conscience du temps de décomposition. Elle met plus de 100 ans pour disparaître totalement.

Dans le monde, c’est 1 milliard de pailles non recyclées qui sont jetées chaque jour. À l’échelle de la France, c’est 8 800 000 pailles utilisées quotidiennement.

Elles constituent 4 % des déchets prélevés dans la mer. Par exemple dans la mer Méditerranée, on retrouve 17 % des déchets plastiques à usage unique pour les couverts, plateaux et pailles.

Historique des pailles

Marvin Stone, inventeur américain, est le premier à déposer un brevet pour l’invention de la paille en papier kraft au 19e siècle.
En 1927, Joseph Friedman, dépose un brevet également pour rendre la paille facilement pliable sans qu’elle ne se torde. C’est l’entreprise Maryland Corporation qui est à l’origine de la première paille en plastique.

Le désastre écologique des pailles dans les océans

Les pailles sont légères et s’envolent facilement vers les océans et rivières. Les animaux marins assimilent alors les morceaux de plastiques à de la nourriture. Les déchets plastiques se retrouvent dans les estomacs et voies nasales de différents animaux marins tels que les tortues, les baleines et toutes sortes de poissons. Les déchets plastiques obstruent leurs voies respiratoires et accélèrent leurs morts. Les morceaux de plastiques retrouvés dans les animaux marins se retrouvent par la suite dans nos assiettes et dans nos estomacs.

La maladie du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) serait également à l’origine de la prolifération des pailles. Cette maladie s’est largement répandue en Chine et dans vingt autres pays. Les consommateurs ont normalisé l’utilisation des pailles par la peur de la contamination. Elles sont aujourd’hui utilisées pour colorer nos boissons, mais n’ont aucune utilité propre.

Des associations se sont emparées de ce sujet, c’est le cas de l’association « Bas Les Pailles » qui informe, incite et agit sur la pollution des pailles en plastiques à travers des conférences, les réseaux sociaux ou encore des pétitions. Elle cartographie également les restaurants engagés dans le monde à ne pas servir de pailles en plastiques.

Des alternatives responsables

Afin de remplacer les pailles en plastiques, les entreprises innovent pour trouver des solutions plus respectueuses de l’environnement. Des pailles compostables à comestibles, on trouve de nombreux matériaux réutilisables : bambou, silicone, verre etc.

Les pailles en inox sont une des solutions. Tout comme les gourdes, elles sont fabriquées à partir d’acier inoxydable, un matériau résistant, réutilisable et anticorrosion. Les pailles sont garanties sans BPA. Elles ne contiennent pas de Bisphénol A, une substance chimique utilisée dans la fabrication de matériaux plastiques à usages alimentaires.

Depuis 2015, plusieurs interdictions ont été adoptées pour les produits plastiques. Par exemple, depuis le mois de janvier 2017, les sacs en plastiques sont interdits à la vente. Plus récemment, en janvier 2020 les coton-tiges sont également interdits. L’interdiction concernant les pailles en plastiques est prévue pour le mois de janvier 2021.

Sources :